Institut Culturel du Judaïsme

Intervention – Ronald Sannino
Institut Culturel du Judaïsme
Conseil métropolitain du lundi 04 Novembre 2019

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Aller vers l’autre, le rencontrer, le connaitre, c’est déjà accepter de vivre avec lui.

Nous le savons tous, bien des conflits, bien des tensions viennent de l’ignorance des autres.

Car l’ignorance est la porte ouverte à l’imagination, imagination qui se transforme parfois en fantasmes, des fantasmes qui peuvent engendrer la haine.

Informer sensibiliser, éduquer, devient alors le plus impérieux de nos devoirs et représente pour nous tous le plus sûr moyen de nous protéger les uns les autres.

Notre groupe, vous vous en souvenez, s’était prononcé en faveur de la création de l’Institut Français de la civilisation musulmane pour favoriser le vivre ensemble et lutter contre les préjugés.

C’est le même esprit qui nous anime aujourd’hui pour soutenir la création de cet Institut Culturel du Judaïsme.

Car cet institut viendra, en complément du travail réalisé au sein de l’espace Hillel, favoriser l’ouverture d’esprit, le dépassement des idées reçues et la rencontre de tous.

Nous saluons au passage la volonté de l’Institut Culturel du Judaïsme, de l’Espace Culturel du Christianisme de Lyon et de l’Institut Français de Civilisation Musulmane de nouer des relations et des coopérations pour porter, ensemble, un message de paix et de tolérance.
Cet appel prend tout son sens à l’heure où certains extrémistes tentent par leur actes de créer des conflits et des confrontations au sein de notre société.

Travailler au rassemblement de toutes et de tous est notre devoir, la laïcité notre meilleure garantie pour vivre ensemble et la connaissance notre meilleure arme pour lutter contre les extrémismes.

Je conclurai par les mots que nous avions prononcés en 2016 et qui gardent toute leur actualité :
« Dans la droite ligne de l’humanisme lyonnais, dans le respect de chacun, de ses origines, de ses croyances comme de son absence de foi, il nous faut rester dans une voie d’équilibre et suivre celle tracée par nos illustres prédécesseurs, par Aristide Briand et la loi de 1905 ».

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed