Plan d’actions en faveur de la redynamisation de la Presqu’île de Lyon

Intervention – Anne Brugnera
Plan d’actions en faveur de la redynamisation de la Presqu’île de Lyon
Conseil métropolitain du lundi 8 juillet 2019

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Cette délibération porte sur la signature d’une convention tripartite entre la Métropole, la Ville de Lyon et l’État pour la redynamisation commerciale de la Presqu’île.

Comme vous le savez le mouvement des gilets aunes a eu un impact lourd sur de nombreux centre-ville en France. Depuis novembre 2018, chaque samedi des manifestations, la plupart du temps non déclarées ont eu lieu au cœur des villes. La ville de Lyon ne fait pas exception, et la Presqu’île en particulier, même si d’autres secteurs comme le cours Gambetta ont également été touchés.

Ces manifestations ont été particulièrement virulentes au mois de décembre, mois des préparatifs de Noël et de la Fête des Lumières, et période-clé pour le chiffre d’affaires des commerçants.

Le tissu commercial de la Presqu’île, pourtant parmi les plus dynamiques dans les grandes Métropoles, comme le soulignait l’étude de la fédération Procos en février dernier, est ressorti affaibli de cette trentaine de manifestation hebdomadaire.

Le commerce de centre-ville est essentiel. D’abord parce qu’il est générateur d’emplois (il y a 2800 commerces dans la Presqu’île), mais aussi parce que ce commerce contribue à l’animation du quartier et donc à sa valorisation. On sait par ailleurs que la fermeture de commerces à des effets négatifs sur les commerces alentour. Il est donc nécessaire d’aider à la redynamisation commerciale de la Presqu’île, pour éviter qu’elle n’entre dans un cercle vicieux de dépréciation.

La Métropole et la Ville de Lyon ont donc décidé de candidater à l’appel à projet lancé par l’État, en lien avec divers acteurs du commerce et de mettre en place un plan d’actions en faveur de la redynamisation commerciale de la Presqu’île. Ce plan portera sur deux types d’actions : des actions d’animation de proximité et des actions de promotion touristique de la Presqu’île, destinées à valoriser ce secteur exceptionnel, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, auprès d’une clientèle touristique.
Ces actions s’inscrivent dans la lignée du soutien de la Métropole aux associations de management de centre-ville et dans le cadre de notre compétence sur le tourisme.

Le groupe Socialistes et républicains métropolitains votera pour ce rapport.

Je vous remercie.


Conseil métropolitain du lundi 8 juillet 2019

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Cette délibération porte sur la signature d’une convention tripartite entre la Métropole, la Ville de Lyon et l’État pour la redynamisation commerciale de la Presqu’île.

Comme vous le savez le mouvement des gilets aunes a eu un impact lourd sur de nombreux centre-ville en France. Depuis novembre 2018, chaque samedi des manifestations, la plupart du temps non déclarées ont eu lieu au cœur des villes. La ville de Lyon ne fait pas exception, et la Presqu’île en particulier, même si d’autres secteurs comme le cours Gambetta ont également été touchés.

Ces manifestations ont été particulièrement virulentes au mois de décembre, mois des préparatifs de Noël et de la Fête des Lumières, et période-clé pour le chiffre d’affaires des commerçants.

Le tissu commercial de la Presqu’île, pourtant parmi les plus dynamiques dans les grandes Métropoles, comme le soulignait l’étude de la fédération Procos en février dernier, est ressorti affaibli de cette trentaine de manifestation hebdomadaire.

Le commerce de centre-ville est essentiel. D’abord parce qu’il est générateur d’emplois (il y a 2800 commerces dans la Presqu’île), mais aussi parce que ce commerce contribue à l’animation du quartier et donc à sa valorisation. On sait par ailleurs que la fermeture de commerces à des effets négatifs sur les commerces alentour. Il est donc nécessaire d’aider à la redynamisation commerciale de la Presqu’île, pour éviter qu’elle n’entre dans un cercle vicieux de dépréciation.

La Métropole et la Ville de Lyon ont donc décidé de candidater à l’appel à projet lancé par l’État, en lien avec divers acteurs du commerce et de mettre en place un plan d’actions en faveur de la redynamisation commerciale de la Presqu’île. Ce plan portera sur deux types d’actions : des actions d’animation de proximité et des actions de promotion touristique de la Presqu’île, destinées à valoriser ce secteur exceptionnel, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, auprès d’une clientèle touristique.
Ces actions s’inscrivent dans la lignée du soutien de la Métropole aux associations de management de centre-ville et dans le cadre de notre compétence sur le tourisme.

Le groupe Socialistes et républicains métropolitains votera pour ce rapport.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed