Aménagement du Mas du Taureau

Intervention – Stéphane Gomez
Aménagement du Mas du Taureau
Conseil métropolitain du lundi 24 juin 2019

Monsieur le Président, chers collègues,

J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion devant vous d’évoquer le Mas du Taureau et Vaulx-en-Velin ; permettez-moi d’y revenir une nouvelle fois à travers cette délibération pour désigner l’aménageur délégué pour la ZAC du Mas.

À travers les années puis les dizaines d’années, le Mas du Taureau est devenu le nom emblématique des dysfonctionnements sociaux et urbain, des mal-êtres de la société française, puis aussi de la politique de la ville aussi et de tous ses espoirs accomplis ou déçus.

Localement aussi, le nom du « Mas » est trop souvent devenu synonyme d’inaction publique, d’incapacité à agir ou à vouloir agir. Pour rester la pompe à fric efficace qu’il était, il fallait que le Mas du Taureau reste la vitrine des mal-êtres de la société française, il fallait que les habitants de Vaulx-en-Velin restent les victimes des dysfonctionnements sociaux et urbains français.

Car durant un quart de siècle, c’est ce qu’ont été les Vaudaises et les Vaudais, les victimes d’une volonté partagée qui fabriquait une image qui niait les réussites humaines collectives ou individuelles. Les Vaudaises et les Vaudais devaient être une image conforme et pas une humanité complexe.

Élus vaudais, nous n’ignorons rien des complexités de notre ville. Cette conscience n’est pourtant pas dédain ou crainte : élus vaudais, nous aimons notre ville et ses habitants, et nous n’aurons de cesse de le démontrer en nous battant avec les habitants pour co-construire notre ville à vivre et à s’épanouir.

Cette vision, ce projet, nous les portons depuis 2014 quand nous avons refusé que la ZAC du Mas soit la matrice d’une nouvelle cage à vivre, d’un quartier monofonctionnel, densifié, déshumanisé, enclavé, porteur de nouveaux dysfonctionnements avant même que d’être, annonciateur de la prochaine génération de contrats de ville…

Avec le Vice-Président Michel LE FAOU et les Services de la Métropole ou de l’État, nous avons construit une ZAC et une convention communale au Contrat de Ville métropolitain ambitieuses, diversifiées, avec plus d’écologie, plus d’activités, plus de formation, plus de transports. Avec plus d’envies. Avec plus de vies.

Cette ambition vaudaise s’est traduite dans de nombreuses réunions de concertation avec les Vaudais et les Vaudaises, des Vaudais nombreux, assidus et actifs à ces réunions ; elle s’est traduite par un avenant à la 1ère convention de ZAC, pour y donner du sens et des financements ; elle s’est traduite par la présentation en Comité d’Engagement de l’ANRU en décembre dernier d’un des programmes jugés les plus ambitieux de France ; elle s’est traduite par la signature à Vaulx-en-Velin le lundi 4 mars dernier du Contrat de Ville métropolitain. Cette ambition vaudaise se traduit aujourd’hui par la délégation d’aménagement concédée à la SERL.

Cette délégation d’aménageur pour la ZAC du Mas n’est pas qu’un vote technique. Le vote que vous allez faire dans quelques minutes, c’est la création d’un outil pratique pour en fin commencer le renouvellement urbain du Mas, un Mas plus vert, un Mas plus actif, un Mas plus diversifié, un Mas plus désenclavé (c’est là où je fais où je fais un subtil sous-entendu sur le tramway…). C’est le vote pour dire que pratiquement 29 ans après les émeutes urbaines du Mas du Taureau, la volonté publique redevient agissante au Mas. L’égalité républicaine est partout chez elle et Vaulx-en-Velin est dans la République. Votre vote, notre vote va dire que ça y est, on démarre, on renoue les fils rompus ou coupés de la fraternité républicaine.

Le Mas du Taureau est depuis 29 ans le nom emblématique des dysfonctionnements sociaux et urbain, des mal-êtres de la société française. Ensemble nous allons en faire le nom emblématique de l’excellence républicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed