Navettes autonomes

Intervention – Martine David
Navettes autonomes
Conseil métropolitain du lundi 13 mai 2019

 

Monsieur le Président,

Chers collègues,

La mobilité est au cœur des préoccupations des habitants de notre Métropole et constitue une exigence majeure pour le développement durable de l’agglomération.

C’est à la fois un enjeu d’accessibilité aux équipements et services publics, aux zones d’activité, aux zones commerciales et de préservation de notre cadre de vie.

On le sait, le « tout voiture » esquissé depuis les années 50, qui n’est pas une spécificité française, a conduit à de grandes difficultés d’embolisation, de pollution de nos territoires et de détérioration de nos conditions de vie.

Nous nous battons, depuis maintenant plusieurs décennies et avec un certain succès, pour le déploiement de nouvelles offres de transport, collectives, douces ou actives pour inciter au report modal.

Si le succès de ces politiques est réel et si les chiffres publiés par les observatoires des mobilités sont plutôt bons, ils ne doivent pas nous faire oublier que nombre d’habitants de notre Métropole éprouvent encore des difficultés à se déplacer et subissent des pollutions visuelles, sonores et atmosphériques dues en grande partie à la circulation routière.

Il n’existe pas une « solution miracle » pour améliorer la situation et il convient d’analyser avec attention les freins au report modal pour identifier au cas par cas les leviers à actionner pour pouvoir les lever.

C’est ainsi que la Métropole encourage et soutient les expérimentations de navettes autonomes qui sont menées par le SYTRAL visant à répondre à la problématique des derniers kilomètres.

En effet, dans les territoires moyennement denses, sur lesquels il est difficile de faire circuler une ligne de transport traditionnelle pour des questions de coûts et de fréquence, la mise en place de ce type de navettes peut offrir des solutions de proximité et ainsi ne pas contraindre les usagers à se reporter sur des moyens de transports individuels, à savoir leurs voitures le plus souvent.

De plus et à l’heure où les concepts de véhicules autonomes se développent de plus en plus, il est important pour nous de soutenir les initiatives qui permettent la mise en place de véhicules collectifs, répondant davantage à nos exigences de protection de l’environnement et de préservation de notre qualité de vie à tous.

Cette troisième expérimentation, réalisée par le SYTRAL, après Navly à la Confluence et Mya sur la ZAC des Gaulnes à Jonage, permet de tester la technologie dans le cadre d’une circulation partagée avec d’autres véhicules tout en facilitant la desserte d’une zone d’activité en plein développement.

Enfin, ce projet réaffirme la volonté de la Métropole de Lyon de participer, au développement des modes de déplacements de demain dans le cadre du projet européen AVENUE (Autonomous Vehicles to Evolve to New Urban Experience) et de confirmer notre place de Métropole innovante.

Notre groupe votera favorablement cette délibération.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed