Réaménagement Pradel-Tolozan

Intervention – Anne Brugnera
Réaménagement Pradel-Tolozan
Conseil métropolitain du lundi 18 mars 2019

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Cette délibération, concerne la requalification des places Tolozan et Louis-Pradel dans le 1er arrondissement de Lyon.

Malgré des travaux de réparation entrepris en 2017, force est de constater que des dysfonctionnements persistent sur cet espace qui n’est décidément pas à la hauteur de son statut de porte d’entrée de la Presqu’île.

Cette requalification doit permettre à la fois de gérer les flux importants de piétons et de cycles qui viennent des Pentes comme du pont Morand, mais aussi de ménager des espaces de repos et de loisir, pour flâner qu’on soit du quartier ou de passage.

Cette requalification doit aussi permettre de végétaliser le secteur et par là-même de lutter contre les îlots de chaleur, pour une ville plus agréable et moins sensible aux périodes de canicules dont on sait qu’elles vont se multiplier et s’amplifier. C’est un enjeu important dans ce quartier dense du centre de Lyon.

Au-delà du confort des habitants et des usagers, ces espaces publics rénovés permettront de mettre en valeur deux monuments lyonnais : l’opéra bien sûr, mais aussi la maison Tolozan, un de nos plus beaux hôtels particuliers du XVIIIe siècle et un témoin des grandes heures de la soierie lyonnaise.

Et bien sûr c’est un spot fort connu des skateurs jeunes et moins jeunes. Ces places et leurs usages si différenciés illustrent fort justement cette alliance entre préservation du patrimoine, du cadre de vie, des coutumes lyonnaises et intégration des innovations, des nouveaux usagers que nous souhaitons développer.

Le projet Cœur de Presqu’île a été voté par notre assemblée en avril 2018, pour requalifier les espaces publics de notre centre-ville historique, espaces publics qui vieillissent vite du fait d leur fréquentation et nécessitent une rénovation.

Ce projet est basé sur un principe d’intervention différenciée en fonction de l’état des espaces publics et prévoyait initialement une simple remise en état des places.

Cependant, suite à l’évolution du diagnostic et à de nouveaux enjeux. Il sera ainsi nécessaire, dans un second temps, de requalifier complètement les places Tolozan et Pradel, sans remettre en cause la nécessité et l’urgence qu’il y avait à effectuer les réparations.

Cette requalification s’inscrit pleinement dans l’esprit du projet Presqu’île, celui d’une amélioration et d’un embellissement des espaces publics de la Presqu’île, pour être à la hauteur du site.

La Métropole est un outil de solidarité territoriale, de redistribution entre territoires. C’est aussi un outil de cohérence de l’action publique entre les 59 communes qui la composent, en fonction de leurs caractéristiques, patrimoine à conserver et potentiel de développement à accompagner.

La Métropole doit aussi prendre soin de sa ville centre.  Un aménagement du territoire équilibré passe par une centralité dynamique, comme nous le démontre le contre-exemple de nombreuses villes moyennes en déclin, malades de leurs centres villes. Nous devons agir pour maintenir le dynamisme de toutes nos polarités, et en premier lieu celui de la Presqu’île.

La Presqu’île est un site qui appartient à tous les lyonnais, à tous les grandlyonnais et dont le rayonnement est même bien plus large, puisqu’il est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. C’est aussi le principal pôle commercial de l’agglomération.

Valoriser, embellir la Presqu’île, c’est donc améliorer le cadre de vie des métropolitains, mais aussi participer au rayonnement touristique et commercial, ainsi qu’à l‘attractivité de toute la Métropole.

Le groupe Socialistes et républicains métropolitains votera pour ce rapport.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed