Budget Primitif 2019

Intervention – Stéphane Gomez
Budget Primitif 2019
Conseil métropolitain du lundi 28 janvier 2019

 

Monsieur le Président,

Chers collègues,

J’étais intervenu pour les élus Socialistes et républicains Métropolitains lors du Débat d’Orientation Budgétaire pour rappeler toute la pertinence de notre modèle métropolitain qui, s’il est encore perfectible, nous permet, année après année d’améliorer notre gestion des politiques publiques par une évaluation de nos actions et l’expérimentation de nouveaux dispositifs.

Ce modèle nous permet de lutter contre l’effet ciseau que connaissent trop de Départements et de maintenir une capacité d’investissement très forte et qui poursuit année après année son augmentation.

  1. Les Recettes

Nos recettes de fonctionnement augmentent cette année de 53 M€ alors même que les décisions que nous venons de prendre concernant la TEOM génèrent une baisse 21M€. C’est un mouvement continu depuis le début du mandat, que nous devons à  la vitalité de notre économie locale.   Les droits de mutation continuent à augmenter fortement, passant de 293 à 330 M€.

  1. Capacité d’auto financement

Le fait que nos recettes augmentent toujours plus vite que nos dépenses permet une hausse de notre autofinancement de 40M€, soit +15% par rapport à l’année dernière, ce qui lui permet d’atteindre les 312 M€.

  1. La Dette

Les frais financiers de la dette continuent de diminuer de 2M€ grâce à une gestion active et à une variation remarquable des taux en partie due à la confiance que placent les investisseurs dans notre institution.

  1. Les enjeux sociaux

Les dépenses sociales augmentent de 21 M€ dont une part significative provient des choix politiques que nous avons faits et continuons à faire pour améliorer le service rendu aux habitants de notre agglomération.  Nous souhaitons donner ici les principaux chiffres de ce budget social.

Ainsi Notre politique insertion va mobiliser 16.7 M € cette année. Ceci nous permet de poursuivre le déploiement d’actions innovantes vers les allocataires et notamment ceux en souffrance psychique, qui, nous le savons est un véritable frein pour accéder à un emploi.

Nous améliorons  l’encadrement des plans d’aide en faveur des bénéficiaires de l’APA, ce qui permet de verser des sommes plus justes et  de réaliser de réelles économies tout en simplifiant la démarche et en améliorant le service pour les usagers.

Nous avons revalorisé les tarifs de la PCH pour les prestataires et les bénéficiaires, choix que nous avons validés en septembre dernier après 12 ans sans revalorisation. C’est là encore un fort engagement de notre part, permis par la bonne santé de notre institution.

Nous investissons également dans la refonte des outils de solidarité et des systèmes d’information afin de permettre le parcours unique, la facilitation de la prise en charge des usagers et l’égalité d’accès aux services dans les territoires.  C’est un enjeu important d’équité auquel  nous apportons beaucoup d’attention.

Nous augmentons fortement les frais de séjour dans le cadre de la protection de l’enfance qui se fixent désormais à 129M€ dont 50M€ sont dévolus à l’accueil et l’accompagnement des Mineurs Non Accompagnés.

Nous poursuivons aussi notre politique de lutte contre l’habitat indigne pour laquelle nous mobilisons 2M€, ainsi que notre soutien pour le logement social pour 11M€.

Enfin nous débloquons 30M€ notamment pour la rénovation de logements par le biais des aides à la pierre.

  1. L’investissement

Au niveau des investissements, avec  700 M€ inscrits en dépenses, nous actons une réalisation accrue de  notre PPI. Les autorisations de programme quant à elles sont fixées à 750M€ contre 650M€ en 2018.

Je souhaite attirer votre attention sur les 34 M € d’investissements que nous fléchons pour la construction et l’agrandissement de collèges, soit une hausse de 10 M€ par rapport à 2018. Nous travaillons avec détermination à rattraper un manque d’investissement chronique que nous a légué le département à la création de notre collectivité.

Nous poursuivons l’accompagnement de la mobilité de nos habitants avec une enveloppe dédiée de 197M€ en fonctionnement et 159M€ en investissement dont la subvention au SYTRAL de 131,5 M€. Nous actons également dans cette enveloppe le début des travaux de requalification de l’A6/A7 qui représentent pour cette année une somme de 17,4 M€.

En termes d’équité pour les territoires, il faut rappeler que nous reversons   aux communes 233M€ et que nous versons 63 M€ au titre de la péréquation dans un souci de solidarité nationale avec d’autres territoires.

  1. Un modèle métropolitain pertinent et efficace

Comme vous le voyez, nous respectons ainsi le cadrage fixé lors du DOB.

Un cadrage sérieux, pragmatique et responsable qui nous permet de mettre en place concrètement les politiques que nous nous étions engagés à réaliser lorsque nous avons été élus en 2014, tout en faisant face aux aléas que nous avons rencontrés comme l’augmentation significative depuis plusieurs années du nombre de MNA sur notre territoire.

Alors je l’ai dit, je le redis et ne cesserai de le redire parce que c’est important que nos concitoyens en aient conscience :

Notre modèle métropolitain est pertinent et efficace.

Et alors que nous pouvons voir de nombreuses collectivités territoriales de notre pays en difficulté, notre Métropole participe à la protection de nos territoires en leur assurant un développement constant, augmentant les investissements dans les domaines où ils avaient pu être insuffisants par le passé, poursuivant le développement de notre agglomération dans un souci de protection de l’environnement et de notre qualité de vie, en désenclavant nos territoires et en renforçant les politiques sociales en direction de nos habitants les plus fragiles.

Notre Métropole nous accompagne ainsi dans de nombreux aspects de notre vie, de notre naissance avec la PMI jusqu’à la dépendance qui frappe les plus âgés d’entre nous  avec la politique vieillesse. Par ce budget qui incarne les politiques que nous portons, la Métropole est plus que jamais au service des Grands Lyonnais !

Le groupe Socialistes et républicains Métropolitains  votera ce budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed