PAMA

Intervention – Martine David
PAMA
Conseil métropolitain du lundi 17 Septembre 2018

 

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs mes chers collègues,

J’étais intervenue pour mon groupe en avril dernier pour rappeler l’importance que nous donnions, au travers de nos politiques, au développement des mobilités actives.

La délibération que nous nous apprêtons à voter aujourd’hui marque la deuxième phase du Plan d’Action pour les Mobilités Actives et s’inscrit dans la poursuite de ce travail global.

D’un budget de 7 millions d’euros sur un total de 20 millions d’euros pour l’ensemble du projet, son objectif est de nous permettre d’atteindre les 1 000 km de pistes cyclables d’ici à la fin de l’année 2020, objectif que nous nous étions fixé en 2009 pour le Plan mode doux de de notre agglomération.

Au-delà d’atteindre un objectif chiffré qui, bien qu’important demeure néanmoins abstrait, il s’agit de mailler notre territoire pour nous permettre à tous de nous déplacer dans de bonnes conditions et sur des parcours sécurisés.

Au-delà des déplacements, il s’agit d’un enjeu de qualité de vie pour chacun d’entre nous, car la diminution de la part modale des véhicules motorisés dans nos déplacements participe à améliorer la qualité de l’air que nous respirons tout en nous permettant d’avoir une activité physique régulière.

Et nous avons tous lu les rapports qui pointent l’importance de ces deux facteurs pour notre santé à tous et la prévention d’un certain nombre de problématiques qui traversent notre société aujourd’hui.

Pour atteindre ces objectifs, notre Métropole travaille sans relâche à la réalisation d’aménagements cyclables dans chacun de ses projets urbains tout en soutenant les dispositifs d’incitation au report modal, comme nous avons eu l’occasion de l’évoquer avant l’été au sujet de la reconduction et l’extension de Vélo’v ou encore les aides financières à l’achat de vélos plus adaptés à nos besoins.

Cette méthode nous permet depuis 2016 de réaliser près de 70km par an de pistes cyclables dans notre agglomération contre 35km par an en moyenne dans le mandat précédent, symbole de l’importance que nous donnons à cette problématique.

Le groupe Socialistes et républicains Métropolitains votera cette délibération et réitère son soutien à notre politique volontariste de développement des mobilités actives sur notre territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed