Aides à la Pierre

Intervention – Brigitte Jannot
Aides à la Pierre
Conseil Métropolitain du vendredi 27 avril 2018

 

Monsieur le Président,

Chers collègues,

La délibération sur laquelle nous sommes amenés à nous prononcer, nous propose le bilan des aides à la pierre de la Métropole en 2017, ainsi que les perspectives, pour 2018.

C’est aussi l’occasion de faire le point sur la production de logements sur notre territoire et ce point d’étape est incontournable.

Notre Métropole est attractive et doit répondre à une importante demande en logements. Nos objectifs de production sont ambitieux, répartis sur l’ensemble des communes dans le respect de nos documents cadres, PLU, SCOT et PLH.

Force est de constater que ces objectifs sont bien remplis et nous pouvons collectivement en être fiers car nos productions vont même au-delà des objectifs affichés.

Monsieur le Vice-Président a rappelé les chiffres : ce sont plus de 4 340 logements sociaux financés sur l’année 2017 et plus de 1 600 logements accompagnés dans le parc privé sous différents aspects : rénovation thermique, accompagnement de copropriétés fragiles, adaptation au vieillissement, lutte contre l’habitat indigne… Ce qui permet de rendre les logements mieux adaptés et plus responsables, bref plus agréables à vivre pour ceux qui ne peuvent s’engager, seuls, dans ce type de démarche.

En affichant ces objectifs atteints, avec la même ambition pour cette année ainsi que le maintien d’un investissement de notre collectivité, nous donnons un signal fort de notre attachement et de nos convictions en faveur de logements pour tous mais aussi par tous.

Par tous, car cette ambition est le fruit d’un travail partenarial : cette délibération le montre, l’État reste présent en accompagnant cette politique par la contractualisation, mais aussi avec son agence : l’ANAH. Cet acteur essentiel de la politique nationale pour le logement a d’ailleurs vu son budget augmenter au niveau national avec une nouvelle subvention du Ministère de la cohésion des territoires. C’est une reconnaissance de l’importance de ses missions au service des propriétaires comme des locataires de nos territoires qui pourront ainsi en être directement bénéficiaires. L’État est engagé sur l’ensemble du parc, tant social que privé, et c’est un signe important pour nos concitoyens pour qui le logement demeure un espace de l’intime, structurant l’identité et l’équilibre de chacun.

Cette action partenariale avec l’ensemble de nos communes accompagne ce développement de logements grâce à une connaissance fine de chaque territoire, un travail de dentelle à l’échelle des rues et des quartiers. Nous tenons à saluer ce partenariat des acteurs de la ville, bailleurs sociaux, services de la Métropole pour accompagner ce développement. Sans leur engagement et leur conviction pour des logements sociaux de qualité, au bénéfice des plus fragiles comme des classes moyennes dans une agglomération où les prix croissent, nous ne pourrions atteindre les chiffres présentés aujourd’hui.

Néanmoins, la production de logements ne peut être appréhendée uniquement par l’aspect quantitatif. Ces chiffres sont certes importants mais notre groupe tient à insister également sur la qualité de la production, tant sur sa répartition que sur son intégration, éléments forts de notre vision de la politique de l’habitat.

Le rééquilibrage territorial est souligné dans ce bilan, comme dans les orientations de ce plan portant jusqu’en 2020.

Soucieux de cette équité, nous nous sommes engagés à stopper la production sociale dans les territoires sur-dotés tout en déconstruisant et en reproduisant une offre libre ou intermédiaire. A l’inverse, nous sommes convaincus que l’effort nécessaire doit porter sur l’ensemble des communes. La politique de l’habitat est ainsi, à l’image de nos territoires : plurielle et diverse. Ouest, Centre et Est de notre agglomération gardent un dynamisme de la construction propre à la Métropole de Lyon tout en diversifiant l’offre, dans le respect des quartiers de nos communes.

Sur la forme, la qualité du bâti est au rendez-vous : avec une conception de qualité, observable à la livraison des projets où nous nous rendons régulièrement, et avec une intégration urbaine bien éloignée des contre-modèles des Trente glorieuses.

Les procédures sont parfois un peu longues et complexes avant de voir sortir de terre les programmes lancés, mais la Métropole de Lyon conserve volonté et dynamisme et nous soutenons cet élan.

Le groupe Socialistes et Républicains Métropolitain votera bien sûr favorablement cette délibération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed