Insertion professionnelle des jeunes

Conseil Métropolitain du Vendredi 16 mars 2018
Intervention Brigitte Jannot
Politique de la Métropole de Lyon en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes

Monsieur le Président, Cher(e)s collègues,

Cette délibération en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes présente certes, des aspects financiers incontestables mais elle s’inscrit d’abord, dans la continuité de notre politique ambitieuse en matière d’insertion par l’économie.

Elle concerne plus particulièrement le volet professionnel de l’insertion et le Pacte Métropolitain d’Insertion pour l’emploi, PMI’e mis en place dès 2016, visait à rapprocher l’insertion des acteurs économiques, mais aussi à créer des synergies en faveur de l’emploi, en s’appuyant sur l’expertise des acteurs des territoires.

Je vous rappelle que ce ne sont pas moins de 506 entreprises signataires de la charte des 1000 qui agissent concrètement sur leur territoire et sont en recherche permanente de propositions innovantes pour la mobilisation des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Alors que l’on est en droit de s’interroger sur l’investissement régional, pourtant en charge de l’apprentissage et de la formation professionnelle, la Métropole propose d’agir elle-même, en tant qu’employeur économiquement responsable et solidaire, en faveur de l’insertion des jeunes publics. Elle n’hésite pas à mettre en place les dispositifs d’accueil des apprentis, des stagiaires et toutes autres expériences en lien avec le monde du travail tout en offrant des possibilités plus importantes de formation ou d’apprentissage, utiles et nécessaires à la réussite professionnelle.

Il est reconnu que l’apprentissage est un levier essentiel pour faciliter l’accès et l’adaptation au monde professionnel, puisque 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 7 mois.

Dans un contexte national porteur avec la loi sur la formation professionnelle qui réforme et modernise l’apprentissage, notre Métropole se doit d’être exemplaire en doublant le nombre d’apprentis. Ce seront donc 150 jeunes du CAP au master qui seront accueillis et formés dans tous les domaines métiers de la Métropole.

Grâce à la réforme en cours, la rémunération, l’information et la construction de parcours professionnels viendront favoriser l’emploi des jeunes. Notre pays est en retard dans ce domaine et la lutte contre le chômage ne peut nous laisser inactif.

Il est donc légitime de se féliciter des engagements pris par la Métropole lorsqu’elle se propose d’accueillir en plus des 150 apprentis, 600 stagiaires, 7 doctorants, 200 saisonniers, une dizaine de services civiques et d’organiser tous les 2 ans un Forum découverte des métiers et de leur diversité.

Notre responsabilité et notre ambition en tant que collectivité, seront de lever tous les freins, d’actionner tous les leviers et de mobiliser tous les moyens à notre disposition, et de manière cohérente, pour participer sur nos territoires à la lutte contre le chômage et l’emploi des jeunes.

Notre groupe votera bien sûr cette délibération.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed