Maison des Adolescents

Intervention – Martine David
Maison des Adolescents
Conseil métropolitain du lundi 22 janvier 2018

 

Monsieur le Président,

Chers collègues,

L’adolescence, nous le savons, est parfois attendue avec anxiété par les parents. Elle est redoutée et crainte.

La spécificité de cette époque de la vie doit toujours être prise en compte, car, en son coeur, il y a une constante : c’est le changement. Et changer, dans quelque contexte que ce soit, n’est jamais évident.

Ce changement, considérable, nécessite, de notre part, une lucidité, un accompagnement et un soutien qui sont absolument indispensables. Cela nécessite de notre part une cohérence, entre toutes politiques sociales menées famille et enfant.

C’est avec cette ambition que la Métropole s’apprête à signer une convention avec la Maison des Adolescents du Rhône.

Ce lieu de soin et d’accueil des adolescents est en effet un dispositif complet qui permet une prise en charge globale médicale, psychologique et socio éducative.

C’est un espace qui permet de répondre à des jeunes en souffrances en amont de la pédiatrie hospitalière et de la pédopsychiatrie. C’est également un outil de prévention en lien avec les différentes structures du territoire.

Toutes les problématiques sont accueillies et les jeunes sont ensuite, si nécessaire, accompagnés vers les dispositifs médicaux intra ou extra hospitaliers. Accueil, dépistage, prévention, accompagnement, sont les principales activités de la MDA

En 2016, 801 nouvelles demandes ont été enregistrées et au total, ce sont 1270 adolescents qui ont bénéficié du suivi des professionnels de la MDA. Des chiffres qui malheureusement en hausse chaque année, démontrent la nécessité de ce lieu sans équivalent qui s’adresse aux jeunes mais aussi à leur famille.

L’augmentation de ces demandes et l’intensité de l’activité sont aujourd’hui traitées par une équipe surchargée. Afin que la MDA puisse poursuivre son travail d’accueil et de prise en charge mais aussi développer ses collaborations avec l’éducation nationale et renforcer son action sur les thématiques actuelles que sont la prévention de la radicalisation, les violences et le décrochage scolaire, il est nécessaire qu’elle parvienne à renforcer ses équipes et à construire des partenariats solides avec nos institutions.

Dans le cadre du PMS que nous avons récemment adopté et plus particulièrement de ses volets Famille et protection de l’enfance, la MDA à un rôle essentiel à jouer : en croisant nos pratiques, en nourrissant nos réflexions, nous pourrons avancer, ensemble, et apporter à la souffrance et au mal-être de certains jeunes les réponses appropriées.

C’est pourquoi le groupe socialiste votera cette délibération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed