Déclassement A6/A7

Intervention – Ronald Sanino
Déclassement A6/A7
Conseil métropolitain du vendredi 15 décembre 2017

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Nous votons aujourd’hui une délibération concrète et importante pour notre projet de déclassement des autoroutes A6/A7.

Il s’agit en effet d’une délibération qui acte un certain nombre d’aménagements et par extension, le début tangible du déclassement.

Je vais me concentrer sur trois points qui nous paraissent essentiel :

Le premier est le renforcement des transports en commun en direction de l’ouest et du sud par la création de nouvelles voies expresses de bus.

Dessinées après un important travail d’analyses réalisé en partenariat avec le SYTRAL, ces lignes seront construites à partir des bandes d’arrêt d’urgence lorsque cela est possible (sur la partie nord notamment) ou sur une des voies de circulation. Elles permettront de desservir rapidement nos territoires et de rendre possible plus de report modal.

Au nord, la ligne prévue permettra de desservir la Gare de Vaise et donc la ligne de Métro D qui relie le cœur de notre agglomération en quelques minutes. Au sud, la nouvelle ligne permettra de rallier la Place Bellecour et donc les lignes de Métro A et D.

Ces nouvelles lignes en desservant des axes de transports en commun structurants offriront de réelles possibilités de report modal pour les automobilistes qui pourront ainsi rallier le cœur de l’agglomération plus rapidement en transports en commun qu’en voiture.

Deux parkings relais viennent compléter ce dispositif, un au nord-ouest près de l’échangeur de La Garde et un au sud à la Halte d’Yvour.

Ces deux parkings sont réalisables à l’horizon 2020 et seront renforcés d’autres équipements de ce type qui se déploieront aux différentes phases de ce projet de déclassement.

Le second point sur lequel nôtre groupe souhaite insister est la mise en place d’une politique innovante et volontariste de soutien au covoiturage.

Ce déclassement est cohérent avec la stratégie mise en place par notre Métropole de soutenir de nouveaux usages des modes de transports.

Nous le savons tous, le covoiturage pourrait potentiellement résoudre une bonne partie du problème de congestion auquel est soumise notre Métropole.

L’enjeu est de changer les habitudes, d’inciter nos concitoyens à recourir à ce mode de transport.

Le dispositif proposé dans le cadre de ce projet de requalification est donc ambitieux : il créera une voie réservée au covoiturage aux heures de pointes sur la partie nord de l’autoroute déclassée et une voie partagée entre les bus et les véhicules de covoiturage sur sa partie sud.

Ce système s’appuiera sur un dispositif de surveillance et de régulation assorti de possibilités de sanctions, déjà au travail avec l’État : nous visons des amendes pouvant atteindre 135€ pour les véhicules utilisant ces voies réservées sans y être autorisés.

Pour faciliter le développement du covoiturage, 3 aires de covoiturage seront créées, ainsi que 12 arrêts/dépose en sortie de bourgs et 4 arrêts en milieu urbain (Perrache, Confluence, Gerland et Valmy).

Ces réalisations sont un bon moyen pour inciter les automobilistes à changer leurs déplacements et à se tourner vers les applications et plateformes de covoiturage existantes.

Le troisième point est enfin le renforcement des modes de déplacement actifs avec la réalisation de nouvelles pistes cyclables sur la partie sud et surtout l’aménagement du pont de La Mulatière pour permettre aux cyclistes de le traverser dans de bonnes conditions. Nous savons tous à quel point cet aménagement particulier est attendu.

Cette délibération rend possible un nombre important de changements d’usages. Elle illustre notre volonté de se saisir de l’opportunité historique que constitue ce déclassement autoroutier pour développer des solutions efficaces et innovantes de transports multimodaux. Ceci permettra de réduire la part de la voiture dans les transports métropolitains et donc d’agir sur le trafic routier pour moins de bouchons, de meilleurs temps de trajet, mais surtout moins de pollution et des voiries aménagées et paysagées.

Nous saluons la volonté de commencer dès maintenant ces travaux d’aménagement afin de rentre immédiatement utile aux grands lyonnais le fait que ces 16km ne sont plus une autoroute.

Notre groupe votera évidement ce rapport et salue le travail réalisé par nos équipes Métropolitaines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed