Carrefour de la Boutasse – Bron

Intervention – Jean-Michel Longueval
Carrefour de la Boutasse
Conseil métropolitain du vendredi 15 décembre 2017

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président

Chers collègues,

Un petit mot pour me réjouir de ce projet de délibération, qui concerne la Ville de BRON.

Ce projet est inscrit à la PPI de la Métropole. Il relève en grande partie de l’héritage du Conseil général et fait partie du projet de renouvellement urbain du grand quartier de Parilly, inscrit à l’ANRU en priorité nationale, et dont nous préparons avec la Métropole et l’État le 2ème plan 2018-2025.

L’aménagement du carrefour de la Boutasse, plus précisément, l’aménagement d’un nouveau carrefour à feux, en sortie du boulevard Laurent Bonnevay, en venant du sud, intègre la suppression de la bretelle sud et la construction d’écrans antibruit, qui relevaient d’un engagement du Conseil Général. Mais sa réalisation va être assurée aujourd’hui par la Métropole.

En effet, la dépense la plus conséquente réside dans la mise en œuvre d’écrans antibruit le long du boulevard, sur sa façade Est, qui sont indispensables pour protéger les espaces extérieurs et les premiers niveaux d’habitation des ensembles de logements sociaux, appelés à Bron, les UC8 – UC comme Unités de Construction – gérés par LMH – Lyon Métropole Habitat.

Au moment où l’actualité se concentre sur le déclassement de l’A6-A7, j’invite toutes les personnes intéressées à venir constater sur place la proximité des UC8, à quelques mètres du boulevard, et séparés par un simple grillage.

Sur ce tronçon qui coupe la Ville de Bron et sépare le quartier des Essarts du reste de la Ville, le boulevard Laurent Bonnevay compte pas moins de 10 voies de circulation auxquelles il faut ajouter deux bretelles, soit 12 voies et 155 000 véhicules/jour. Oui, 155 000 véhicules/ jour et je vous rappelle pour mémoire que l’A6/A7 au nord, sous Fourvière ou au sud, c’est au maximum 115 00 véhicules/jour.

Je vous rappelle que l’A43, autoroute en provenance de Grenoble/Chambéry, c’est 140 000 véhicules.

Dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier de Parilly, ces fractures constituées par ces grandes voiries sont des problématiques lourdes et dont le traitement doit être pris en compte, à court, moyen et long terme et je compte sur la solidarité d’agglomération pour prendre en compte ces fractures majeures qui touchent d’ailleurs les habitants les plus précaires de notre Métropole.

Je vous invite à venir emprunter la passerelle piétonne au droit de l’UC1, grande barre de 330 logements dont les habitants sont en cours de relogement pour une démolition prévue à l’horizon 2020.

Nous ne sommes pas au droit des UC8, dans une bande de 100m ou 200m qui sépare cette grande voirie des habitations mais dans une bande de quelques mètres, sans aucune protection.

Quand je dis cela, je redis également mon entier soutien au projet de déclassement de l’A6/A7 et toutes les mesures qui seront prises pour éloigner le trafic de transit de notre agglomération, mais je rappelle aussi, que le long et très près du boulevard Laurent Bonnevay dans la traversée de Bron, habitent des familles, que le long et très près de l’autoroute A43, il y a les 2100 logements sociaux gérés par LMH, et plus de 5 000 habitants.

Je rappelle enfin que le Préfet Delpuech a été rapidement convaincu de la nécessité de limiter à 70 km/h le tronçon de l’A43 dans sa traversée brondillante et que je milite pour que cette limitation soit étendue au boulevard Laurent Bonnevay, car comment expliquer qu’en arrivant dans notre métropole par l’A43, on limite la vitesse à 70km/h pour la ré-augmenter ensuite à 90kms/h.

La réduction de la Vitesse, c’est la réduction des nuisances sonores provoqués par les bandes de roulement.

C’est aussi la réduction de la pollution, et les réflexions autour du plan oxygène et des ZFE concernent tout particulièrement les habitants de Bron, à la croisée de l’autoroute A43 et du boulevard Laurent Bonnevay.

Cela concerne également tous les habitants proches du boulevard Laurent Bonnevay sur Villeurbanne, Vénissieux, Saint-Fons et Lyon 8ème.

Alors, pour ce projet de délibération, je dirai « enfin et merci », M le Président, de proposer une autorisation de programme complémentaire de près de de 2,8 M€, même si, à la création de la Métropole, cet engagement dans le cadre de l’ANRU par le Conseil Général ne s’est pas traduit par le transfert des fonds correspondants.

Pour terminer, vous l’avez compris, l’implantation de ces écrans acoustiques implique de supprimer la bretelle sud qui permet d’entrer dans Bron centre, pour reporter le trafic sur la bretelle nord déjà existante, et créer un nouveau carrefour à feux sur l’avenue Franklin Roosevelt, carrefour qui a été anticipé par le Sytral qui a déjà aménagé les voies du tram pour permettre la traversée et desservir le quartier de Parilly au sud de Bron.

Notre groupe votera bien évidemment cette délibération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed