Politique métropolitaine en direction de la vie associative

Intervention – Brigitte Jannot
Vie associative
Conseil métropolitain du lundi 18 Septembre 2017

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

Les trois délibérations sur lesquelles j’interviens aujourd’hui, sont complémentaires. La première fixe les lignes structurantes de notre politique métropolitaine en direction de la vie associative et les deux autres attribuent les subventions pour l’année 2017 dans la droite ligne de la politique que nous avons menée depuis la création de notre Métropole.

Vous l’aurez compris, pour cette année, la logique de continuité perdure pour que les associations puissent sereinement s’adapter aux changements que nous comptons apporter.

Après deux années d’expérimentation, concernant un domaine de compétences hérité en grande partie du Département, nous sommes, maintenant en mesure d’identifier les vecteurs d’amélioration de nos capacités d’action auprès de nos associations.

Notre priorité reste et restera un soutien constant à l’engagement citoyen du monde associatif. Mais, cette volonté politique doit nous conduire, bien sûr, à rendre à la fois transparents les choix faits mais surtout plus lisibles et plus visibles aux habitants de la Métropole. Trop souvent, les subventions métropolitaines se fondent et se confondent ; Un affichage plus clair s’impose donc.

Aujourd’hui, notre tissu associatif compte plus de 20 000 associations et 1700 sont créées chaque année. La vitalité de ce secteur n’est pas sans conséquences… en terme de budget d’abord mais aussi en termes de poids économique, puisqu’on peut en compter plus de 50 000 emplois, soit 10% du secteur privé, sans oublier bien sûr tous les bénévoles…

Voilà pourquoi, au-delà de ces constats, il est urgent de diagnostiquer les besoins et de se doter d’outils précis et structurants.

La direction de la vie associative assure déjà accueil et conseil, mais il convient d’aller plus loin en matière de formations. Des actions seront proposées : que ce soit pour mieux gérer, pour mutualiser des moyens ou partager ses expériences… Ces temps d’appui et de soutien deviennent incontournables. Voilà pourquoi, la création d’un centre de ressources et de formation permettra d’apporter des réponses adaptées et favorisera la mise en réseau. Parallèlement, une cartographie des acteurs et des territoires nous apportera une connaissance plus juste de nos interventions et aidera à affiner nos contributions futures.

Cela concerne directement, les associations d’envergure locale et chacun comprend bien que la notion de proximité doit aussi répondre à de critères d’éligibilité précis dans un souci d’équité évident. Les subventions attribuées dans ce cadre-là, auront surtout un caractère ponctuel.

Enfin, afin d’apporter à chacun d’entre vous, dans vos communes, une vision consolidée et précise des soutiens possibles, un observatoire interne sera créé pour éclairer les choix à venir et assurer la cohérence des financements accordés. Nous pourrons alors, assurer aussi une meilleure communication des actions métropolitaines en direction du monde associatif que nous accompagnons.

Le groupe Socialistes et républicains Métropolitain votera ces délibérations.

Je vous remercie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed