Service Départemental Métropolitain d’Incendie et de Secours

Intervention – Murielle Laurent
SDMIS
Conseil métropolitain du lundi 18 Septembre 2017

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

Tout d’abord je tiens à préciser que je fais cette intervention au nom des élus du groupe Socialistes et républicains métropolitains évidement, mais également au nom des élus du groupe Centre Démocrate Lyon Métropole.

Le cadre de l’une des délibérations présentées aujourd’hui relève de la convention pluriannuelle 2018-2020, relative au Service Départemental et Métropolitain d’Incendie et de secours.

Il a ainsi été possible au SDMIS de finaliser les derniers investissements principaux en terme de moyens de fonctionnement et surtout par la construction et réhabilitation de différentes casernes, j’en veux pour exemple, celle de Lyon Confluence inaugurée le 2 septembre dernier.

Ces investissements conséquents permettent de maintenir une qualité de service de secours auprès des habitants de la Métropole.

Dans le contexte de sécurité nationale que l’on connaît, il est de notre devoir de veiller à ce que ce service soit en capacité de répondre au mieux à ce risque. Le SDMIS travaille de manière permanente à s’y adapter.

Le SDMIS se doit également d’être innovant et déploie depuis quelques temps l’innovation numérique afin de faciliter le traitement et la prévention des interventions. Nous savons tous que la rapidité d’intervention est une donnée essentielle à sa réussite. Il est donc fondamental pour la sécurité de nos concitoyens de nous doter de tous les outils qui pourront la renforcer. Cette évolution consolidera la qualité d’intervention des professionnels du SDMIS et de mieux prévenir les risques.

Ces améliorations permettront ainsi une meilleure collaboration entre pompiers volontaires et professionnels. L’ensemble de nos territoires doivent pouvoir bénéficier du même service quel que soit leur organisation et leur situation géographique

Au-delà du travail quotidien réalisé par le SDMIS, notamment la centaine de milliers d’intervention annuelle pour le secours aux victimes, la récente actualité et ses catastrophes climatiques et humaines nous démontrent malheureusement l’importance de leur action sur l’ensemble de nos territoires. Je tiens d’ailleurs à saluer ici les équipes métropolitaines aux secours de nos compatriotes ultras marins victimes de l’ouragan Irma ainsi que l’action des équipes durant les incendies de cet été qui ont touchés le sud de notre pays.

Les dépenses liées à ces interventions sont régies par une convention interdépartementale en limite de secteur qui comprend un remboursement des coûts du personnel engagé.

Pour les événements de plus grandes ampleurs, demandant une réquisition de l’Etat, qui prend à sa charge :

  • le coût des personnels au prix des vacations volontaires
  • le remboursement des frais généraux,
  • l’indemnisation kilométrique pour les incendies de forêts

Le SDMIS est aujourd’hui une référence au niveau national.

La spécialisation NRBCe, hébergée à Saint Priest, afin des fins d’exercice de risque Nucléaire, Radiothermique, Biologique et Chimique et explosif en font également une modèle en la matière.

L’Ecole Départementale basée également à Saint Priest, centre de formation reconnu au niveau national est aussi un exemple.

Nous devons également dans le cadre de la seconde délibération émettre un avis sur le projet de Schéma d’analyse et de couverture des risques du SDMIS.

Ce projet va regroupe les différentes orientations stratégiques du SDMIS pour les années à venir, fondées sur l’analyse des risques face aux risques identifiés dans de nombreux domaines:

Ces axes stratégiques sont aux nombres de cinq :

  • Les services du SDMIS au cœur des politiques de sécurité civile en rapport avec les événements d’ordre national.
  • Les services du SDMIS au cœur des territoires
  • La sécurité des sapeurs-pompiers dans le domaine opérationnel
  • La qualité et la performance globale dans le domaine opérationnel
  • La résilience du SDMIS

Ce document élaboré sous l’autorité du préfet qui dresse l’inventaire et l’analyse des risques. Il a également fait l’objet d’un travail commun avec les organisations syndicales.

On peut donc féliciter de la conception de ce document basée sur le travail réel et effectif de tous les agents du SDMIS au service des populations métropolitaines qui permet la réflexion à long terme sur les actions du SDMIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed