Pacte métropolitain d’innovation

Intervention – David Kimelfeld
Pacte métropolitain d’innovation
Conseil métropolitain du lundi 30 janvier 2017

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président, mesdames et messieurs les Conseillers,

  1. Un pacte signé le 6 juillet 2016 entre la Métropole de Lyon et l’état:
  • qui vient reconnaître et renforcer le rôle structurant des métropoles, moteurs du développement des territoires (dans le cadre d’un fonds de soutien à l’investissement local), y compris de territoires « périphériques » comme L. DAVEZIES l’a très bien montré dans notre cas avec le département du Rhône ;
  • des métropoles qui sont aussi des moteurs du développement économique, de la compétitivité et de l’innovation en France.
  • et qui a d’ores et déjà permis à la Métropole de Lyon de se voir attribuer une première notification de 10,6 millions d’euros (accompagnée de 372 800 € de la caisse des dépôts et des consignations)
  1. Une démarche gagnante qui va permettre d’amplifier les projets et les initiatives sur notre territoire
  • Les projets négociés avec l’Etat relèvent de trois volets d’avenir, qui sont autant de défis pour les grandes métropoles: la ville intelligente et les mobilités, la transition énergétique et l’environnement, ainsi que l’excellence économique et l’attractivité.
  • Ce sont ainsi très concrètement :
    • 5 millions d’euros pour accompagner le déclassement de l’A6/A7 et réussir sa mutation en boulevard urbain multimodal
    • 300 000 euros pour poursuivre le projet de mise à disposition de données territoriales publiques en open data
    • 350 000 euros pour expérimenter la mise en place d’un agrégateur de données énergétiques et l’implantation d’un institut des Smart Grids
    • 522 800 euros pour l’accompagnement de la Vallée de la Chimie dans le cadre du Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT)
    • 3,14 millions d’euros pour des projets d’équipement de recherche, qui sont de vrais marqueurs de l’innovation scientifique à Lyon (Axelone campus, Neurocampus, Institut des nanotechnologies de Lyon-CPE)
    • 1 millions d’euros pour la cité de la gastronomie qui, au cœur de la ville, permettra demain de mettre en avoir le savoir-faire culinaire et le bien manger, éléments au cœur de l’identité de notre territoire
    • un soutien, encore non chiffré, à la réhabilitation énergétique des logements sociaux (HBM) construits dans les années 1920, dans le prolongement de ce qui a été engagé depuis plusieurs mois.

Bref, des projets et des initiatives concrètes que nous accompagnons, avec l’Etat, et qui auront par ailleurs un effet d’entraînement sur l’ensemble des acteurs qui agissent au quotidien pour le développement économique, pour l’innovation, pour la transition énergétique…

Un engagement significatif qui s’inscrit enfin dans notre volonté de décloisonner les secteurs pour créer toutes les conditions favorables à faire de notre territoire une métropole plus dynamique, plus attractive et plus respectueuse de l’environnement.

Je vous remercie,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed