Création d’un diffuseur sur l’autoroute A46

Intervention – Ronald Sannino
Création d’un diffuseur sur l’autoroute A46
Conseil métropolitain du lundi 12 décembre 2016

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Nous le savons tous, l’accessibilité de notre agglomération est un enjeu stratégique pour son développement et le développement de chacun de nos territoires.

A ce titre, nombreux sont les habitants sur la zone géographique concernée par cette délibération, qui éprouvent des difficultés à se rendre chaque jour sur leur lieu de travail.

Ils sont jusqu’à aujourd’hui obligés d’emprunter des goulets d’étranglements que sont le pont régulièrement saturé de Neuville-sur-Saône pour ceux travaillant dans l’est lyonnais ou encore les quais de Saône désormais inadaptés à un tel trafic pour ceux travaillant dans le centre.

Cette congestion automobile impacte aussi fortement les conditions de vie des riverains confrontés à la pollution, atmosphérique et sonore, notamment ici sur les communes de Quincieux, Saint-Germain-au-Mont d’Or, Curis-au-Mont d’Or, Albigny-sur-Saône, Neuville-sur-Saône et Genay.

Pour répondre à cette situation, notre agglomération et le Conseil Général du Rhône ont conjointement sollicité l’État en 2013 pour que l’amélioration de la desserte de l’ouest de notre agglomération s’insère dans le cadre de la création de la liaison autoroutière A466 reliant l’A6 et l’A46.

S’en est suivie une étude cofinancée par le Département et notre agglomération qui a démontré tout l’intérêt et toute la pertinence de la réalisation d’un aménagement de ce type sur l’autoroute A46 à Quincieux et à proximité de Saint Germain Au Mont d’Or.

Partant de ce résultat, l’État a répondu favorablement à notre demande en septembre dernier et propose de financer 50% coût du projet dans le cadre de son plan de relance autoroutier soit 10.1 millions d’euros.

Notre Métropole participera bien évidement au financement des 10,1 millions demandés aux collectivités territoriales, au vu du bénéfice prévu par la fluidification du trafic pour les communes concernées et de l’amélioration de la qualité des déplacements de tous les habitants ayant à emprunter cet axe. Pour autant, nous n’avons pas vocation à en être le seul financeur.

Il est en effet important que nos partenaires locaux concernés par ce projet y participent également. Au premier rang d’entre eux, le Département du Rhône qui a été initiateur à nos côtés de ce projet et dont nombre de citoyens viennent, chaque jour travailler au cœur de notre Métropole, mais aussi la Région Auvergne Rhône Alpes qui, depuis la loi Notre, est en charge des déplacements sur l’ensemble de son territoire.

En attendant les réponses de nos partenaires territoriaux qui doivent se prononcer avant le 31 décembre 2016 et au vu de l’importance de ce projet, notre Métropole se porte garante auprès de l’État pour les 50% de financements locaux attendus.

Le groupe Socialistes et républicains métropolitains votera sans réserve ce rapport aujourd’hui, pour l’amélioration de la qualité de vie des habitants du Val-de-Saône, et réitère plus globalement son soutien aux projets de décongestions routiers et autoroutiers sur notre agglomération.

Notre Métropole prend toute sa responsabilité dans ce projet majeur et y met les moyens financiers nécessaires. Elle fera de même dans le cadre du déclassement de l’A6/A7 et pour réaliser son ambition : Une action qui bénéficie à tous les habitants de la Métropole, de Saint Priest, de Quincieux, de Lyon comme de Saint Germain au Mont d’Or.

Nous espérons que les autres collectivités de notre territoire prendront elles aussi leurs responsabilités pour le bien de nos concitoyens et de nos communes.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed