Cœur Presqu’Île

Intervention – David Kimelfeld
Projet Cœur Presqu’Île
Conseil métropolitain du jeudi 10 novembre 2016

Seul le prononcé fait foi

La Presqu’île est l’un des cœurs vivants de la Métropole, cher à tous ses habitants comme aux touristes. Classée  au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998, elle attire de par son patrimoine et sa forte identité, ses nombreux équipements et événements culturels et sportifs au rayonnement national et international.

Il s’agit également du 1er pôle commercial de la région et qui continue de se développer notamment au travers des les projets emblématiques du Grand Hôtel Dieu – Cité de la Gastronomie et l’implantation de nouveaux commerces dans le quartier Grolée.

Contrairement à ce que l’on entend parfois dire, qu’il ne s’y passerait rien, pas moins de 16 projets y ont été engagés depuis 2001, visant à y améliorer la qualité de vie (embellissement, nature en ville…) et à renforcer son dynamisme commercial.

Au titre de ces projets de ceux-ci et je ne prendrai que quelques exemples : la place des Jacobins, rendue aux piétons et embellie en 2013, est devenue un écrin pour le quartier et ses commerçants. La place Bellecour, là aussi embellie et réaménagée en 2013 est aujourd’hui largement réinvestie par les piétons. Les rives de Saône encore, qui aujourd’hui se poursuivent par l’aménagement des Terrasses de la Presqu’île et enfin naturellement, le développement du quartier de la Confluence avec le doublement de la Presqu’île historique.

C’est donc en parfaite cohérence avec ce qui a été fait depuis 2001, comme vous l’avez-vous-même souligné M. Broliquier lors de la réunion publique du 20 octobre dernier, et dans une logique de renforcement de cette dynamique que le projet « Cœur Presqu’île » est inscrit au plan de mandat de la Métropole et de la Ville de Lyon.

Ce projet « Cœur Presqu’île » entend répondre à trois enjeux majeurs :

–         Conforter l’attractivité du secteur, lieu de destination pour les habitants de la Métropole et les touristes

–         Mettre en valeur son patrimoine historique et architectural unique

–         Renforcer son dynamisme économique et commercial

–         Faciliter le quotidien des habitants des 1er et 2ème arrondissements, ce que je souhaite particulièrement souligner comme maire d’arrondissement.

Faciliter, c’est améliorer les cheminements de la Presqu’île, favoriser sa vocation piétonne et le partage de l’espace entre piétons, vélos et livraisons pour permettre l’amélioration de la qualité de vie de ses habitants en associant étroitement les commerçants.

Tout l’enjeu est en effet de parvenir à lier attractivité et proximité sur ce projet, tout en conservant en tête, toujours la question de l’emploi ainsi que les futures implantations de commerces et d’entreprises car ces importants travaux signifient également cela.

Sur les quatre ans qui viennent, la Presqu’île va donc continuer sa transformation, en effet profonde.

Une transformation nécessaire au vu des constats que nous faisons, essentielle pour l’avenir des 1er et 2e arrondissements, pour le bien-être de ses habitants et des nombreux touristes qui s’y rendent, ainsi que pour l’attractivité de notre territoire métropolitain dont elle constitue l’un des atouts phares.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed