Les opportunistes et les irresponsables qui s’opposent au déclassement des autoroutes A6-A7

Emboitant le pas aux initiatives de Gilles Gascon, Maire de Saint Priest, Claude Cohen, Maire de Mions et Laurence Fautra, Maire de Décines, le député Les Républicains de l’Ain, Charles de La Verpillère, a mené récemment une délégation auprès du Préfet de Région pour essayer d’empêcher la promulgation du décret permettant le déclassement de l’autoroute A6-A7.

Cette stratégie s’inscrit dans une logique d’instrumentalisation de ce déclassement à des fins électoralistes qui pourrait, si elle parvenait à ses fins, avoir un impact négatif considérable sur notre agglomération et l’ensemble des territoires de la Région.

En effet, ce déclassement, s’il a pour vocation principale d’améliorer nos conditions de vie en désengorgeant notre Métropole, a également pour objectif de résoudre les problèmes de congestion des axes routiers, périphériques et rocade.

Cette congestion a un impact négatif sur l’attrait économique de notre métropole et sur la qualité de vie de toutes les personnes qui empruntent ou vivent à proximité de ces axes.

Ce projet de déclassement s’inscrit dans une stratégie plus globale de construction d’infrastructures nouvelles telles que la réalisation de l’anneau des sciences pour les personnes habitant et transitant par l’ouest ou encore la réalisation des aménagements nécessaires pour le grand contournement est de notre agglomération.

Ces élus qui s’opposent au déclassement jouent un double jeu en annonçant que ce dernier aura des répercutions catastrophiques pour les conditions de circulation sur le boulevard périphérique, les axes routiers de l’Ain et que rien n’a été préparé pour l’éviter. C’est tout simplement faux puisque le déclassement ne sera pas effectif avant 2020 et que des solutions sont déjà en cours d’élaboration pour éviter un tel scénario.

Double jeu puisque ce déclassement est fondamentalement nécessaire et que, comme le rappelait très justement Jean-Luc Da Passano, Maire d’Irigny lors d’une réunion de travail sur le sujet, rater la fenêtre de tir unique offerte par les négociations avec le gouvernement reviendrait à reporter le projet de plusieurs décennies au détriment de notre agglomération dans son ensemble.

Mais ils savent aussi qu’il est bien plus facile de surfer sur les craintes des habitants de leurs communes ou circonscriptions en se présentant comme leur défenseur à court terme, plutôt que de faire preuve de pédagogie pour expliquer le projet global.

Plus grave, ils savent pertinemment que l’empêcher aujourd’hui serait une grave erreur et en ce sens, ils travaillent contre l’intérêt à long terme de la population de leur territoire.

Une logique opportuniste et irresponsable que nous condamnons car c’est à cause de logiques similaires que notre Métropole n’a jamais pu boucler son contournement autoroutier par l’Ouest ou le tronçon ouest du périphérique (anneau des sciences), cause des nuisances routières que nous connaissons aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed