Pôle Pixel

Intervention – David Kimelfeld
Attribution d’une subvention à l’association Pôle Pixel
Conseil métropolitain du lundi 27 Juin 2016

 Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président, mes cher(e) collègues,

Cette délibération est l’occasion de rappeler l’importance et le rôle majeur que tient le pôle Pixel sur la Métropole pour le développement des industries culturelles et créatives ; premier pôle régional dédié aux activités innovantes de l’image, du son et des industries créatives.

Je vous rappelle que le pôle Pixel, créé il y 7 ans, devait accueillir une cinquantaine d’entreprises du cinéma, de l’audiovisuel et du jeu vidéo. Il accueille aujourd’hui une centaine d’entreprises, représentant 600 emplois dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel, du web, du jeu vidéo, de la communication et des nouveaux médias.

Notre ambition est de développer toujours plus ce pôle pour gagner en visibilité au niveau national et international, et en faire un véritable outil d’attractivité pour le territoire. L’exemple récent de XILAM, qui a choisi Lyon pour relocaliser une partie de ses activités de production implantées en Asie, démontre que nous sommes en passe de gagner ce pari.

Si la mayonnaise a aussi bien pris, c’est parce que la formule du Pôle PIXEL est audacieuse et adaptée aux besoins : les professionnels peuvent trouver, sur un même lieu, des interlocuteurs compétents, des voisins de palier qui offrent des prestations au prix ajustés. Mais aussi des plateaux de tournage, un auditorium, un banc de mixage, de la location de matériel, ou encore le fablab You Factory qui propose des solutions de prototypage aux porteurs de projet innovant.

Ce pôle territorial d’excellence est un écosystème malin où le savoir-faire est mutualisé et immédiatement disponible.

Plusieurs organismes professionnels de la filière Image en Rhône-Alpes ont également choisi le Pôle PIXEL pour s’installer ; on ne présente plus Imaginove, le CREF, la Commission du Film Rhône-Alpes…

C’est devenu en quelque sorte la plus grande fabrique d’images animées et de contenus numériques de Rhône-Alpes…

Dans le cadre de sa politique d’innovation, la Métropole soutient évidement avec conviction ces missions sur le territoire car le Pôle pixel, acteur majeur des industries culturelles et créatives de l’agglomération, contribue activement à la transmission de savoir-faire, développe des liens avec les organismes de recherche et d’enseignement, et dynamise fortement le territoire en terme d’emploi, ce qui contribue cela va sans dire à notre rayonnement.

L’innovation, on ne la trouve pas seulement dans les technologies de pointe. Elle est aussi le moteur de politiques ambitieuses qui s’appuient sur la création pour parier sur de nouveaux modèles de développement urbain.

Engagés sans réserve à leurs côtés depuis le départ, nous poursuivrons notre soutien au pôle Pixel et plus largement aux industries créatives : mode, design, arts graphiques et plastiques, jeu vidéo… car nous sommes convaincus qu’en les encourageant et en les accompagnant, nous générons de nouvelles manières de faire, de l’emploi, de l’attractivité et du dynamisme économique à partir de la culture et de la création.

Les industries culturelles et créatives sont un marqueur fort pour notre Métropole. Nous devons donc rester « défricheurs de talents », mais aussi et surtout, tout mettre en œuvre pour les conserver sur son territoire.

Je conclurai en disant, plus largement, que cet accompagnement aux ICC est fidèle à notre histoire et à notre patrimoine lyonnais, de la soierie au cinéma ; pour une Métropole créative, audacieuse, qui revendique et nourrit ses particularités et ses richesses territoriales.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed