Grand Stade : L’avenir plutôt que le passé !

L’émotion était grande le 9 janvier dernier lors de l’inauguration du Parc Olympique Lyonnais, une magnifique réalisation qui va métamorphoser tout le secteur est de notre Métropole.

Avec l’implantation de cette nouvelle infrastructure, le territoire du Rhône-Amont et plus particulièrement la ville de Décines, se dotent d’un nouvel atout qui contribuera à son développement, son attractivité et son rayonnement.

Fruit d’une détermination sans faille de nombreux acteurs, en premier lieu celle de Gérard Collomb, président de la Métropole et de Jean-Michel Aulas président de l’Olympique lyonnais, cette réalisation est emblématique d’un volontarisme politique conjugué à un partenariat fort avec le monde économique.

L’implication depuis près de 10 ans d’élus locaux, d’équipes de techniciens et de nombreux citoyens a démontré que face au scepticisme et au refus du changement, l’ambition partagée pour un territoire contribue à relever les défis du «vivre ensemble» et de la cohésion sociale.

Le succès populaire de cette journée, agrémentée par la présence de nombreux jeunes, témoigne qu’à l’heure où certains cèdent à la résignation, cultivent le repli sur soi et érigent le dénigrement permanent comme fond de commerce politique, il est vital d’aller de l’avant.

Plus que jamais l’audace et l’enthousiasme sont des moteurs pour l’avenir.

Le temps se chargera de dissiper les inquiétudes.

Pendant longtemps l’est lyonnais apparaissait comme le parent pauvre de notre agglomération. Il est aujourd’hui devenu un secteur qui participe au développement de notre Métropole.

Ainsi, depuis une décennie, la réalisation de la ligne T3 du tramway, le projet du carré de Soie, la ZAC des Gaulnes, l’émergence d’un urbanisme de qualité qui favorise la mixité sociale en offrant des possibilités de logements pour tous, la préservation d’espaces naturels tels que le Grand-Parc, le Grand Large ou le VVert sont autant de marqueurs forts qui façonnent l’identité nouvelle de ce territoire en devenir.

Le Parc Olympique Lyonnais s’inscrit parfaitement dans cet écosystème urbain et environnemental qui concilie à merveille attractivité économique, cohésion sociale et impératifs écologiques.

Soyons fiers de la dynamique exemplaire engagée, privilégions l’optimisme plutôt que le pessimisme, le volontarisme plutôt que l’immobilisme, l’emploi plutôt que le chômage, le rayonnement plutôt que l’isolement, la constance plutôt que le reniement, l’innovation plutôt que le conservatisme… bref, l’avenir plutôt que le passé !

Cet article vous est proposé par Jérôme Sturla, Conseiller métropolitain de Décines-Charpieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed