Plan métropolitain d’insertion

Intervention – Brigitte Jannot

Plan Métropolitain d’Insertion pour l’emploi (PMIe)

Conseil métropolitain du 10 décembre 2015

Monsieur le Président, chers collègues,

Alors qu’elle va tout juste fêter sa première année d’existence, la Métropole de Lyon se dote aujourd’hui d’un programme métropolitain pour l’insertion.

C’est à la fois l’aboutissement d’un énorme travail de diagnostic et de concertation, mais surtout un fort engagement pour l’avenir.

J’aimerais d’abord évoquer l’élaboration de ce programme et saluer la méthode retenue.

Comme le souligne le premier rapport sur lequel nous sommes appelés à nous prononcer, les politiques d‘insertion et de développement économique mobilisent plus de 200 acteurs institutionnels, associatifs et élus sur le territoire métropolitain. Malgré l’ampleur de la tâche et du travail annoncé, ce sont bien la concertation, l’écoute et l’association de chacun d’eux à la réflexion, qui ont été la méthode retenue pour définir une réelle politique partagée.

Cette concertation entre la Métropole et les acteurs concernés a permis d’organiser dans un temps extrêmement restreint :

  • L’animation de 4 groupes de réflexion-action, associant partenaires institutionnels et associatifs, acteurs économiques, professionnels de la Métropole et bénéficiaires du RSA ;
  • La mobilisation spécifique des commissions locales d’insertion sur tous les territoires de la Métropole ;
  • La rencontre, par Monsieur David Kimelfeld, Vice Président, et Madame Fouziya Bouzerda, Conseillère déléguée, des différents Présidents de groupes politiques et de Conférences territoriales des Maires
  • et enfin un appel à contributions écrites volontaires à partir d’un espace collaboratif dédié.

L’ampleur de ce travail démontre l’ambition de notre Métropole de se doter de politiques publiques qui apportent des solutions à des besoins identifiés. En même temps, elle réaffirme sa volonté d’efficacité pour se doter, rapidement, d’outils et de modes de fonctionnement opérationnels, sur le terrain et au quotidien.

Il faut donc saluer à la fois l’ambition politique affichée et l’ampleur du travail accompli par nos services.

Cette concertation a réuni de nombreux participants, partenaires institutionnels et associatifs, acteurs économiques, professionnels de la Métropole, bénéficiaires du RSA et élus municipaux et métropolitains. Elle a mobilisé 85 participants dans les ateliers qui ont pu auditionner 15 témoins et plus de 230 participants sur les territoires. Elle a aussi suscité 48 contributions écrites. Tout cela en 9 mois, pour parvenir à un texte partagé et équilibré, soumis aujourd’hui à notre approbation.

Alors que nous allons, dans cette séance, être amenés à adopter également le programme métropolitain d’insertion, il s’agit à mon sens d’un exemple parfait de notre volonté de faire-ensemble. S’appuyer ainsi, sur les nouvelles possibilités offertes par la Métropole, peut produire nombres d’améliorations effectives de nos politiques publiques.

Car si cette concertation a été si large, qu’elle a intégré tant de partenaires, c’est bien qu’il a été possible d’unir les acteurs de l’économie et ceux de l’insertion.

Cela m’amène à aborder les orientations stratégiques de ce Programme MIe dont l’élément absolument essentiel, au cœur-même de notre démarche, est le retour à l’emploi.

Il s’agit en effet d’un programme métropolitain d’insertion pour l’emploi et j’insiste sur le mot emploi. Gage le plus sûr d’émancipation pour les individus, l’emploi de tous est et sera notre préoccupation constante.

Trois orientations stratégiques ont ainsi été définies :

  • D’abord, créer une véritable synergie avec les acteurs économiques en élargissant l’offre d’insertion aux entreprises. Premiers pourvoyeurs d’emplois, il était essentiel de profiter du rapprochement inédit en une seule délégation des mondes économiques et de l’insertion, pour bâtir des ponts et mettre à contribution, dans ce travail, les entreprises de notre territoire. Que ce soit à travers le nouveau dispositif « 1000 entreprises pour l’insertion », à travers le soutien au secteur de l’insertion par l’activité économique, ou la mise en réseau des professionnels de l’insertion et du développement économique, de nombreux leviers seront nouvellement actionnés afin de favoriser le retour à l’emploi des personnes en insertion.
  • Ensuite, l’objectif d’un meilleur accompagnement des allocataires, prenant mieux en compte la diversité des situations prend tout son sens, lorsqu’il est possible notamment de dynamiser les parcours par des actions complémentaires à l’accompagnement. Je suis particulièrement satisfaite que cette notion du parcours des allocataires soit identifiée comme centrale dans le dispositif, avec la volonté d’un accompagnement qui vise à dynamiser et sécuriser ces parcours car ce sont bien là deux clés du retour à l’emploi.
  • Enfin, l’ambition de porter un projet commun, qui prenne appui sur l’ensemble des compétences métropolitaines, qui mobilise tous acteurs et les savoir-faire, qui optimise les ressources, en vue de construire une stratégie partagée par les parties prenantes et de développer un projet plus lisible ; cette ambition doit en effet constituer un guide pour notre action en la matière. D’un secteur aux structures jusqu’ici par trop éclatées, aux dispositifs riches mais parfois hétéroclites et surtout répartis de façon inégale sur notre territoire, nous essayons de rassembler les forces pour mieux atteindre nos objectifs, grâce à un cadre partagé.

Alors oui, le travail accompli doit être souligné, car pour la première fois dans notre Métropole naissante, la mise en place d’une politique publique s’est faite par la concertation de ses acteurs qui, ensemble, ont pu et su construire un cadre commun exemplaire.

Il convient maintenant de développer le volet opérationnel grâce à l’élaboration d’un panel d’actions pour agir ensemble et parvenir au meilleur résultat.

L’intelligence territoriale et collective que nous évoquons régulièrement trouve ici une belle traduction, porteuse d’espoir à la fois pour les acteurs de l’insertion et les publics accompagnés, mais aussi pour l’avenir de notre Métropole. Car c’est là le sens même de sa construction et le chemin de son avenir.

Le groupe socialiste et républicain votera bien sûr avec enthousiasme les orientations proposées et le programme métropolitain d’insertion pour l’emploi 2016/2020.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Check Our Feed